2019

Araña (La toile de l’araignée)

Chili, Brésil, Argentine / 2020 / 105’

Espagnol (sous-titres français)

Réalisation   Andrés Wood

Scénario       Guillermo Calderón

PHOTOGRAPHIE

Miguel Littín

MONTAGE

Andrea Chignoli

MUSIQUE

Antonio Pinto, John Kurlander

PRODUCTION

Bossa Nova Films, Magma Cine, Andrés Wood Producciones   

DISTRIBUTION 

Pyramide Films

INTERPRÉTATION  

María Valverde, Mercedes Morán, Caio Blat, Marcelo Alonso, Pedro Fontaine, Mario Hortón

Synopsis

Chili, années 70. Inès, Justo et Gerardo, la vingtaine, sont membres d’un groupuscule d’extrême droite, soutenu par la CIA et déterminé à renverser le gouvernement d’Allende. Ensemble, ils commettent un crime politique qui change l’histoire du pays et les sépare à jamais, mettant fin à leur triangle amoureux. 40 ans plus tard, Gerardo réapparaît… Inès, devenue une puissante femme d’affaires, fera tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher le passé de remonter à la surface.

Critique

Construit en allers et retours entre les années 2010 et la période où communistes et militants d’extrême droite se livraient une guerre sans merci, le film nous embarque à la fois dans une histoire de triangle amoureux et de manipulation intime comme politique. Mercedes Morán campe avec brio une femme installée tremblant pour ses acquis, et trouve en María Valverde un double tout aussi amoral. Le double jeu permanent de ce personnage, dans le passé comme le présent, comme le caractère en apparence placide de Gerardo, parviennent à maintenir une vraie tension alors que se dévoilent peu à peu, par notamment de subtils parallèles, les dessous de la prise de pouvoir de Pinochet et la profondeur de la corruption actuelle. Un film passionnant dont le venin se diffuse doucement, et qui donne à réfléchir sur la précarité actuelle de nombreuses démocraties.

Source

Autres films à explorer